Et c’est parti pour une courte suite sur le vif a mon post sur les rôles sociaux.

Ici je veux me concentrer sur l’application à la transidentité. Depuis le début de la remise en cause de mon identité, ce qui me dérangeait le plus c’était que la société n’est pas adaptée à ma vision de mon identité. Par là, je veux surtout dire pas prête à l’accepter.

Dans l’absolu, homme | femme | non-binaire, ou folle dégénérée (enfin plutôt fou dégénéré, il y a un M sur ma carte d’identité), c’est juste la vision de la société du rôle que l’on prend. Jusque-là je me considérai comme un trans non-binaire, car je ne m’accroche pas au rôle masculin et que le féminin me semble trop lourd pour que je puisse le vivre en toute honnêteté tous les jours.

Mais avec environ 3 heures de recul (Oui c’est ridicule ♥), je me dis que le plus important c’est que je me plaise à moi et la société mettra bien mon passing dans la case qu’elle voudra, je m’en moque ce sera moi. Seulement, voila je suis moi et je tiens pour une raison toujours indéterminée à contenter les autres alors même que je n’arrive pas a m’attacher à eux. Du-coup, ça fait des semaines que je me dis que je vais mettre mes cheveux comme ci, m’habiller comme ça mais au final, je ne fais rien, car je me dis que c’est plus simple de rester dans mon rôle de jeune étudiant lambda et pommé et c’est vrai mais ça me fait du mal.

PS: Je sais pas trop… bonne année ?

Noël est passé et certaines choses ce sont améliorées. Comme quoi: «L’alcool est la cause et la solution de tout les problèmes sur Terre» (Homer Simpson)

– Une licorne planquée dans un costume 3 pièces –